Jean-lebot

Aller au contenu
Jean Le BOT , sa vie, sa carriére

JEAN LE BOT ,ORIGINAIRE DE LANDEVENNEC, EST NE A BREST EN 1947

MES ORIGINES SONT MARITIMES
Mon père est né en 1897 dans l’abbaye de Landévennec. C’est ce qui figure sur son acte de naissance.  Ce n’était pas un fils d’archevêque et moi, issu d’une telle lignée, je ne pouvais pas être un saint.
 
Orphelin dès le plus jeune âge et vivant seul avec sa mère issue de l’assistance publique, mon père   rentre aux pupilles de la marine à 11 ans. Un journal de l’époque   définit l’ambiance : « des milliers d'orphelins y reçoivent une éducation conduite paternellement avec une certaine rudesse qui motivera leur mutinerie en 1907. »
 
 Mon père combattra dans la marine pendant les deux guerres, perdra sa première femme lors de la deuxième. Se retrouvant seul avec un gamin  adopté à Alger par le couple. Il prendra sa retraite à Landévennec en 1954 comme officier en chef des équipages de la flotte et officier de la légion d'honneur.
Remarié à ma mére , il lui fera 5 enfants, le dernier à l'âge de 60 ans.
 
 Les 6 enfants ont tous une histoire, un vécu, chacun avec du bonheur mais aussi de la souffrance.
 
En observant  le soleil couchant , je me dit que ma vie qui décline, n’a pas plus de valeur que celle des autres.


UN FRERE PARACHUTISTE:

Mon frére Alain, adopté à Alger, aprés des études au Prytanée, lycée militaire de "la fléche"  choisira les parachutistes. Il combattra au 2ieme RPIMA , fera preuve de courage au combat  au rique de sa vie, pour sauver celle des autres. Il recevra  de nombreuses citations dont une à l'ordre de l'armée.  En aout 1961 son régiment saute sur Bizerte, il est gravement blessé par balle à la tête pendant les combats, et fera la couverture du Paris Match N°643 du 5 aout 1961. Il en gardera des séquelles pendant plusieurs années et aussi de la rancune de ne pas comprendre les tenants et les aboutissants de décisions politiques, pour une guerre en Afrique du Nord sans espoir ou de nombreux camarades sont morts pour rien. Il recevra la légion d'honneur il y a quelques années juste avant sa mort.

LE FRERE DE MON GRAND-PERE,  FRANCOIS GOAVEC,  EMBARQUE SUR LE SOUS-MARIN "TURQUOISE" , A FAIT LA BATAILE DES DARDANELLES ; Il EST MORT EN TURQUIE EN CAPTIVITE EN 1918
François Gabriel Goavec
 
est né le 28 juillet 1887 à Landevennec (Finistère (29)
 
 

 
 
Kerbéron en Landévennec est une commune du Parc naturel régional d'Armorique en presqu'île de Crozon, tout près du cimetière militaire des navires dans un profond méandre abrité de l'Aulne dans la rade de Brest. Ce hameau est situé à égale distance entre Brest et Quimper.

 L'exploit du sous marin "TURQUOISE"
En France, le 2 août 1914, la Première Guerre Mondiale est déclarée. Le sous-marin Turquoise ″ commandé par le Lieutenant de vaisseau Marie Léon Ravenel, reçoit l'ordre de participer aux combats. En 1915, alors que l'Empire ottoman s'est rangé aux côtés de l'Allemagne, une force franco-britannique, renforcée par des soldats venus d'Australie et de Nouvelle-Zélande dont c'était le baptême du feu, tente de s'emparer du stratégique détroit des Dardanelles, afin de pouvoir continuer à assurer une liaison maritime avec les troupes russes installées sur les rives de la Mer noire. Le 19 octobre 1915, son navire appareille de Moudros, sur l'île grecque de Lemnos, pour une patrouille semée d'embûches dans la Mer Egée. Il faut franchir les barrages de filets, les mines, éviter les torpilleurs ennemis et les batteries côtières. Ce que réussit le sous-marin Turquoise ″, malgré l'explosion d'une mine et après avoir été une cible pour une torpille et des tirs de batteries côtières. Le matériel est endommagé. L'équipage fait front et répare continuellement. Il tente de torpiller un vapeur, met en fuite une canonnière bien plus forte que lui, évite les attaques de deux torpilleurs et d'un sous-marin marin allemand.
 Suite..........  

MON GRAND-PERE, YVES GOAVEC, DE LANDEVENNEC,  FUSILIER MARIN, FERA LA BATAILLE DE DIXMUDE SOUS LES ORDRES DE L'AMIRAL RONARC'H

Il en reviendra vivant mais traumatisé par l'intensité des combats et par le nombre important de ses camarades tombés au front.
Son comportement héroïque lors du combat lui vaudra d'être décoré  de la légion d'honneur.

La bataille de dixmude
Le 24 octobre, Ronarc'h reçoit l'ordre de tenir coûte que coûte, "tant qu'il restera un fusilier marin vivant". Il permet à l'armée belge d'échapper à l'encerclement et à l'armée française de résister aux tentatives d'enfoncement du front avant de le consolider jusqu'à la fin de la guerre. Sa résistance acharnée, marquée par la ténacité et l'héroïsme de ses hommes, n'est submergée que le 10 novembre.
Ses marins ont toujours manqué d'un peu de tout. Et pourtant ils s'affirmeront les égaux des soldats de la Marne ; ils se battront farouchement aux côtés de 5000 Belges et 1200 Sénégalais, résistant à des forces très supérieures en nombre, environ 40 000 Allemands. Un coup sérieux a été porté à la puissance militaire de l'Allemagne. Son prestige est atteint, ses effectifs réduits par des pertes énormes, ses approvisionnements entamés.
La bataille de Dixmude marque l'arrêt de l'invasion allemande. Les fusiliers marins placés sous le commandement de l'amiral Ronarc'h ont pu "tenir" au prix de grandes souffrances durant cette courte mais terrible campagne défensive. C'est un des tournants majeurs dans l'histoire de la Première Guerre mondiale. Combat primordial, puisque la formidable défense de l'Yser vient compléter en quelque sorte les résultats de la bataille de la Marne en fermant aux Allemands le dernier passage encore ouvert de la défense française."
Pascal Boisson
A la sotie de l'école de maistrance , fier de porter mes galons , et de naviguer, je choisis la spécialité de manoeuvrier. Ce qui me conduira pendant 27 années de navigation sur toutes les mers du monde à parcourir 780 000 miles nautiques soit environ 36 fois le tour de la terre.

Mes affectations successives

1. 1964/1965 Ecole de Maistrance ( Eléve)
2. 1965/1966 groupe Richelieu-Duchesse Anne (Elève)
3. 1966 Escorteur d'escadre Duperré ( QM Bosco)
4. 1966/1967 RHM Tenace (DAKAR) ( SM Bosco , Navigateur)
5. 1967/1968 DP DAKAR ( Patron de remorqueur , Pilote de port )
6. 1968/1969 Ecole Navale (instructeur manoeuvre)
7. 1969/1971 Ecole de Manoeuvre et de Navigation (brevets supérieurs manoeuvrier puis de navigateur)
8. 1971/1972 Bâtiment hydrographique La découverte (Premier maître navigateur) chef des services navigation, manoeuvre, avitailletment
9. 1972/1973 Ecole Navale (élève)
10. 1973/1974 Porte Hélicoptère Jeanne D'Arc (élève)
11. 1974/1975 Escorteur rapide Le Savoyard (chef des services Navigation , Manoeuvre, Transmissions )
12. 1975/1976 Saint-Mandrier Ecole des officiers de spécialité 'lutte anti-sous marine"
13. 1976/1978 Escorteur  d'Escadre Du Chayla ( Chef des services Lute ASM, Manoeuvre, Navigation ) Zone Maritime de l'Océan Indien.
14. 1978/1980  Frégate anti-sous-marine (ASM)  Georges Leygues. Officier ASM  chef des service manoeuvre et navigation. Frégate Prototype en achévement et en essais à Brest  puis à Toulon. Suivi d'une mission de plusieurs mois en  en Océan Indien. Lors de ma présence à bord
Le Geoges Leygues, à  parcouru 65 000 nautiques soit l'équivalent de 3 fois le tour du monde.
15. 1980/1984 Flottille 34 F WG13 Lynx. Chef du service de lutte anti sous marine-navigateur aérien , responsable des opérations, treuilliste-sauveteur. Le Lynx est intégré au système d'armes des frégates anti sous marine. Pendant 4 ans j'ai réalisé plusieurs centaines de missions opérationnelles, ainsi que des missions de secours et de sauvetage (en particulier en remplacement du Super Frelon interdit de vol pendant une longue période) Une mission particulièrement périlleuse a été celle de couler, au large d'Ouessant, un cargo en feu et chargé de dynamite, avec des grenades anti-sousmarines. Un succés et quelques frayeurs.
16. 1984/1985 chef du service intérieur élèves de l'école navale. Une fonction de surveillant général  de l'école. Il faut transformer de vrais potaches en officiers, la mission est rude. Ils ont tous de bonnes explications pour justifier les infractions au réglement de l'école. Beaucoup de mauvaise foi, donc le chibi ( cachot fictif ) se remplit régulièrement.
17. 1984/1985 Patrouilleur L'audacieuse (Premier Commandant) Construction au chantier CMN de cherbourg, Armement à Lorient, essais à la mer et mission en Zone maritime d'atlantique sud. Ce premier P400 est un prototype et un véritable banc d'essais  pour les moteurs expérimentaux et une grande partie de l'appareil propulsif. La mise au point est une galère et coûte une fortune car tout a été construit pour la série des 10 bateaux alors que rien n'est au point, et que les matériels doivent être modifiés ou reconstruits.

En 1964  admis par concours, je rejoints l'école de Maistrance à Brest , j'ai 16 ans et demi.

18. 1986/1988 ETAT MAJOR INTERARMEES DES FORCES FRANCAISES STATIONNEES EN AFRIQUE. ( 3500 personnes situées à DAKAR-ABIDJAN......) Le poste est celui  d'adjoint au commandant des forces françaises. Je dirige les  bureaux , "gestion du personnel" "logistique" "infrastructures" "organisation" et "adjoint gendarmerie" à ce titre je dépends  du commissaire du gouvernement stationné à Paris. La coopération entre les 3  armées est remarquable et l'ambiance exceptionnelle. On y apprend beaucoup. Nous sommes reliés par notre propre station satellite directement au centre opérationnel des armées. Par nos réseaux  nous suivons en direct tous les conflits, du Front Polisario, à la Côte d'Ivoire en passant par le Burkina Fasso, ........
19. 1988/1992 Mes fonctions: directeur de l'enseignement maritime, directeur des études (EMF/OSM). L'école navale est en pleine révolution, la commission des titres d'ingénieurs a demandé que l'on revoit les programmes. Ce qui passe par un développement des laboratoires , de la recherche et de la publication. Les échanges avec d'autres écoles d'ingénieurs s'intensifie. les élèves doivent présenter un mémoire de fin d'études dans les domaines de recherche de pointe. Nous les pilotons  dans leurs travaux dirigées par le "directeur scientifique et de la recherche" qui est un professeur des universités. Nous faisons partie des jurys de soutenances, d'élèves de l'école navale et d'autres écoles d'ingénieurs. C'est un exercice particulièrement enrichissant.
20.1992 Le moment du départ. Mon avenir s'orientait vers l'état major parisien ou les ministères, avec comme conséquence des baisses de pouvoir d'achat importantes. Or j'avais 4 enfants qui souhaitaient faire des études supérieures.. et ça coute très  cher. Continuer dans la fonction publique jusqu'à 65 ans était possible (sous préfèt, administrateur civil, cour des comptes ...) . Aprés échange avec  le directeur adjoint du personnel sur mon profil de carrière  un deal intéressant m' a été proposé: J'avais 27 ans de Marine et en plus 23 ans de bonifications pour services aériens, sous marins,  zones de conflit ...donc 51 annuités qui me permettaient  de prendre ma retraite compléte avec jouissance immédiate. Les armées possédaient  quelques postes budgétaires  permettant un départ avec le grade supérieur. J'ai opté pour cette option: partir en retraite avec le grade de Capitaine de Vaisseau.  Il me fallait ensuite trouvé un travail permettant le cumul avec cette retraite pour payer les études de mes enfants. J'ai fait le tour des chasseurs de tête pour atterrir à la direction du port de pêche de Lorient, embauché par la Compagnie générale des eaux.   




  • LE RICHELIEU
Achevé à 95% en 1939, le Richelieu est encore en essais lors de l'invasion allemande de 1940. Il quitte Brest le 18 juin, juste avant l'arrivée des allemands, et rallie l'Afrique occidentale française et Dakar, où il essuie plusieurs attaques anglaises et réplique avec ses tourelles de 380 (chaque obus pése une tonne) et met la flotte anglaise en fuite. Il y reste jusqu'en 1943. A cette date, il part vers New York en grand carénage puis participe à la libération de Singapour en septembre 1945, et aux premières opérations d'Indochine à partir d'octobre 1945.
En 1940 les commandant du Richelieu est le Capitaine de Vaisseau Deramond , il a sous ses ordres mon père, officier des équipages cannonier. Quelques années plus tard le hasard fait que Capitaine de corvette Deramond, fils du commandant du Richelieu , commandera  l'escorteur rapide Le Savoyard. L'Enseigne de vaisseau Le Bot que j'étais, tout neuf sorti de l'école d'application sur la Jeanne d'arc, sera son officier de manoeuvre et de navigation. Nous avons beaucoup échangé sur ce point. Le Vice amiral d'escadre Deramond deviendra préfet maritime de l'atlantique.

Le cours de manoeuvrier dure une année scolaire. Il se passe sur le Richelieu ou on dort à l'avant du navire dans des hamacs et  les cours ont lieu sur la Duchesse Anne amarrée prés du Richelieu.
  • LA DUCHESSE ANNE
    • LA Duchesse Anne, ex-Grossherzogin Elisabeth est le plus grand voilier, et le dernier trois-mâts carré, conservé en France. Construit en 1901 par le chantier Johann C. Tecklenborg de Bremerhaven-Geestemünde (Brême) , il est considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture navale, en raison notamment de la forme profilée de sa coque en acier et de l'équilibre général du navire, qui ménagent un espace habitable d'une grande capacité, tout en innovant en matière de sécurité.
      Ancien navire-école de la marine marchande allemande, passé en 1946 sous pavillon français il est remis à la Marine nationale française comme dédommagement de guerre.
    • Amarré à Brest à proximité du Richelieu dans les années 60, ses espaces sont utilisés comme salles de cours pour l'école de manoeuvre.
    • Restauré à partir des années 70 ce superbe 3 mats peut être visité dans le port de Dunkerque.
Call 888-1234-56-789
Made with WebSite X5
Retourner au contenu